Le rejet des normes sociétales...

Actualités, événements, découvertes, sciences, inventions, rassemblements, politique, catastrophes, solidarité...

Le rejet des normes sociétales...

Messagepar Alexandre » 10 Juil 2015, 14:05

"Patrick Stewart, Amérindien de 61 ans, a réussi à faire valider sa thèse de doctorat en architecture, malgré l'absence totale de virgules ou de points pour rythmer son texte"

http://www.francetvinfo.fr/decouverte/b ... 99153.html

"Le doctorant canadien a en effet exclu toute ponctuation dans sa dissertation composé de 52 438 mots. Tout juste trouve-t-on un point d'interrogation sur les 149 pages de sa thèse intitulée L'architecture indigène à travers le savoir indigène.
Une volonté de dénoncer l'oppression post-coloniale

Pour Patrick Stewart, ce tour de force, que certains membres du jury ont jugé "provocateur", vise à dénoncer une forme d'oppression post-coloniale de la culture amérindienne et à critiquer "l'acceptation aveugle des conventions de la langue anglaise dans le monde universitaire".


... donc en résumé, il a pondu un texte presque illisible de 52 438 mots sans ponctuation, sans coupure,
et les imbéciles diplômés enseignants qui ont jugé son travail l'ont récompensé.

C'est vraiment la décadence partout dans toutes les sociétés occidentales.
Toutes les conneries et monstruosités sont prétenduement cools du moment que c'est ethnique.

Ne faites pas n'importe quoi.
Si ça n'est pas mieux mais pire, vraiment pire, ne le faites pas.
Multiculturelles.fr
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Administrateur du site
 
Messages: 37
Enregistré le: 02 Juil 2015, 09:27

Re: Le rejet des normes sociétales...

Messagepar cathicat48 » 04 Fév 2016, 07:32

Alexandre a écrit:"Patrick Stewart, Amérindien de 61 ans, a réussi à faire valider sa thèse de doctorat en architecture, malgré l'absence totale de virgules ou de points pour rythmer son texte"

http://www.francetvinfo.fr/decouverte/b ... 99153.html

"Le doctorant canadien a en effet exclu toute ponctuation dans sa dissertation composé de 52 438 mots Animation camping. Tout juste trouve-t-on un point d'interrogation sur les 149 pages de sa thèse intitulée L'architecture indigène à travers le savoir indigène.
Une volonté de dénoncer l'oppression post-coloniale

Pour Patrick Stewart, ce tour de force, que certains membres du jury ont jugé "provocateur", vise à dénoncer une forme d'oppression post-coloniale de la culture amérindienne et à critiquer "l'acceptation aveugle des conventions de la langue anglaise dans le monde universitaire".


... donc en résumé, il a pondu un texte presque illisible de 52 438 mots sans ponctuation, sans coupure,
et les imbéciles diplômés enseignants qui ont jugé son travail l'ont récompensé.

C'est vraiment la décadence partout dans toutes les sociétés occidentales.
Toutes les conneries et monstruosités sont prétenduement cools du moment que c'est ethnique.

Ne faites pas n'importe quoi.
Si ça n'est pas mieux mais pire, vraiment pire, ne le faites pas.


On n'a qu'à le féliciter pour ce qu'il a accompli et ce qu'il va encore accomplir.
cathicat48
 
Messages: 1
Enregistré le: 04 Fév 2016, 07:30

Re: Le rejet des normes sociétales...

Messagepar Pierrette32 » 01 Avr 2016, 11:36

Alexandre a écrit:"Patrick Stewart, Amérindien de 61 ans, a réussi à faire valider sa thèse de doctorat en architecture, malgré l'absence totale de virgules ou de points pour rythmer son texte"

http://www.francetvinfo.fr/decouverte/b ... 99153.htmlobsèques

"Le doctorant canadien a en effet exclu toute ponctuation dans sa dissertation composé de 52 438 mots. Tout juste trouve-t-on un point d'interrogation sur les 149 pages de sa thèse intitulée L'architecture indigène à travers le savoir indigène.
Une volonté de dénoncer l'oppression post-coloniale

Pour Patrick Stewart, ce tour de force, que certains membres du jury ont jugé "provocateur", vise à dénoncer une forme d'oppression post-coloniale de la culture amérindienne et à critiquer "l'acceptation aveugle des conventions de la langue anglaise dans le monde universitaire".


... donc en résumé, il a pondu un texte presque illisible de 52 438 mots sans ponctuation, sans coupure,
et les imbéciles diplômés enseignants qui ont jugé son travail l'ont récompensé.

C'est vraiment la décadence partout dans toutes les sociétés occidentales.
Toutes les conneries et monstruosités sont prétenduement cools du moment que c'est ethnique.

Ne faites pas n'importe quoi.
Si ça n'est pas mieux mais pire, vraiment pire, ne le faites pas.

Merci de nous informer :)
Pierrette32
 
Messages: 1
Enregistré le: 01 Avr 2016, 11:29


Retourner vers Evénements

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron